Tous les articles par Kat

La carte de l’âge médian dans le monde

Voilà typiquement une carte de démographe ! Un peu d’explications : l’âge médian de la population d’un pays, c’est celui qui sépare en deux la population, une moitié est en dessous de cet âge, l’autre moitié au-dessus. Son étude permet de prévoir l’évolution de la composition d’une population à échéance de quelques décennies, car elle reflète à la fois sa fécondité (fait-on beaucoup d’enfants ou non ?), son vieillissement (et donc la place des personnes âgées dans la société) et le renouvellement de la population.

 

carte du monde age median

La carte de l’âge médian dans le monde

 

Petite photographie du monde, vu sous cet angle :

– Dans une grande partie de l’Afrique, en Algérie, en Indonésie, mais aussi en Amérique latine, on observe une population dont l’âge médian est compris entre 14 et 25 ans, et donc une très large prépondérance des enfants et des jeunes.

– Toute l’Amérique du Sud, et une grande partie de l’Asie (Inde et Chine notamment) ont une population dont l’âge médian est compris entre 25 et 35 ans.

– Enfin, c’est en Europe, en Amérique du Nord et au Japon que l’on trouve les âges médians les plus élevés, au-dessus de 35 ans, 43 ans au Japon qui détient le record en la matière.

Plus que l’augmentation de l’espérance de vie, c’est avant tout la fécondité qui influe sur ces chiffres : plus celle-ci est élevée, plus l’âge médian de la population reste jeune.

Faut-il en déduire que les démographes se posent la même question que pas mal d’humains : comment ne pas vieillir trop vite  ?

Via BusinessInsider

La carte de notre bonne vieille France au XIXe

À première vue, cette carte de France a l’air normale, juste une allure ancienne, et une accumulation de noms et de traits, qui rend le repérage un peu difficile. Si on regarde plus en détail, si on cherche un département : les Basses Alpes ? La Loire-Inférieure ?

Hé oui, en 1861, le politiquement correct n’avait pas encore frappé, et les habitants de ces départements ne faisaient pas encore de complexes sur leur nom : les Basses Alpes, c’est juste les contreforts sud des Alpes, pas encore les très chics Alpes de Haute-Provence; la région proche de l’estuaire d’un fleuve, c’est son cours inférieur, pas encore l’envolée vers le grand large qu’évoque la Loire-Atlantique.

Les Bretons des Côtes-du-Nord n’avaient pas non plus peur qu’on les confonde avec des voisins de la Belgique, et n’avaient pas encore troqué le nom pour celui de Côtes-d’Armor.

La carte de france en 1861

Cliquez sur la carte pour pouvoir la zoomer de très près

Continuons à regarder de plus près, avec un petit zoom sur la région parisienne : là c’est encore plus dépaysant, seulement deux départements autour de Paris : la Seine-et-Oise d’un côté, la Seine-et-Marne de l’autre. Où sont passés les autres ? Pas encore inventés, il faudra attendre encore un siècle, en 1964, pour voir apparaitre nos départements habituels.

Jetez un œil sur les « Environs de Paris » et vous découvrirez des fortifications, à la place d’un endroit que les automobilistes adorent ou détestent, selon les heures : si, c’est bien le périph’!

Si vous êtes curieux, regardez plus en détail les régions que vous connaissez, elles vous réservent sans doute quelques surprises du même ordre…!

Via David rumsey

La carte du monde du nombre de téléphones portables par personne

Trouvée sur la version américaine du site d’information Slate, cette carte du monde accompagne un article titré : Dans quels pays y a-t-il le plus de portables ?

Alors hop, le regard glisse vers la carte, repère rapidement les couleurs les plus foncées, qui logiquement indiquent les chiffres les plus élevés; et là, on un temps d’arrêt : comment ça, c’est en Afrique et en Afghanistan qu’il y a le plus de mobiles ? Et dans les pays occidentaux qu’il y en a le moins ? On se dit qu’on a mal vu, on regarde à nouveau, et on se décide à lire le texte d’introduction.

Ouf, tout va bien, il fallait juste prendre le temps de lire jusqu’au bout : cette carte, c’est en fait la proportion de mobiles par rapport au nombre de lignes de téléphones fixes. Et en passant sur les pays concernés par les chiffres les plus importants, on comprend mieux : dans la plupart des cas, les lignes fixes sont ou complètement inexistantes, ou non renseignées, alors évidemment, ça perturbe quelque peu la lecture ! Autrement dit, plus il y a de lignes fixes dans un pays, plus il apparait en clair, moins il y en a, plus il est en foncé.

Ceci dit, cette carte n’est pas complètement trompeuse. Elle illustre aussi la croissance spectaculaire de la téléphonie mobile dans les pays en voie de développement ces dernières années, même si on est encore loin d’atteindre le taux d’équipement occidental .

Alors, facile à lire, cette carte ou non ? Auriez-vous aussi été trompé à première vue

La carte d’internet dans le monde

Près de 2 milliards d’internautes en 2010, avec une croissance exponentielle depuis le début des années 2000, Internet fait plus que jamais partie du quotidien des gens, et est devenu essentiel dans la circulation de l’information et les échanges commerciaux. C’est aux Etats-Unis et en Chine qu’on trouve le plus d’utilisateurs d’internet, en Afrique sub-saharienne qu’il y en a le moins.

Carte du monde du nombre d'utilisateurs d'internet

Carte du monde du nombre d’utilisateurs d’internet

Ces chiffres reflètent de manière criante les inégalités mondiales : le palmarès de l’accès à Internet est aussi un palmarès économique. Le pourcentage d’internautes pour 1.000 habitants est le plus élevé au Canada, en Australie/Nouvelle-Zélande et en Europe du Nord et de l’Ouest (Scandinavie, Royaume-Uni, France, Italie…). On remarque tout de même l’absence du Japon sur cette carte, pays pourtant connu pour être ultra-connecté, et dont le taux devrait surement approcher celui de son voisin, la Corée du sud. À l’inverse, parmi les pays les moins équipés, on trouve sans surprise le continent africain, une partie de l’Asie du Sud-Est et Centrale, l’Amérique centrale et dans une plus faible mesure, l’Amérique du sud. Autant de régions du monde où la priorité est avant tout l’accès aux biens et services de base (alimentation, eau, transports, énergie).

carte du monde ratio utilisateurs internet pour 1000 habitants

carte du monde ratio utilisateurs internet pour 1.000 habitants

La liberté d’accès et d’utilisation du Net est révélatrice de la démocratie dans le monde. La liste noire des pays où l’accès à Internet est le plus sévèrement réglementé, voire réprimé ou interdit, est aussi celle des Etats où la liberté d’expression est un enjeu majeur, et un combat quotidien pour ceux qui y sont attaché. On retrouve sur cette carte tous les pays du printemps arabe, mais aussi la Chine, Cuba, et au cœur de l’Europe de l’Est, la Biélorussie, dont la législation s’est encore durcie récemment.

Carte du monde des pays ou internet est sous surveillance ou censuré

Carte du monde des pays ou internet est sous surveillance ou censuré

Vous pouvez aussi vous référer à cet article sur le sujet : La carte de la censure du net

Via