La carte du monde des problèmes légaux d’Uber

A l’heure qu’il est, vous avez probablement déjà entendu parler de Uber, l’un des services de voiture avec chauffeur. Concrètement, c’est comme un taxi, sauf que c’est moins cher et qu’il y a quelques petits bonus bien sympathiques qui font que j’en suis devenu fan :

– A la commande, on voit le taxi arriver en direct sur une carte google maps, ce qui permet de sortir de l’appart où on était juste au bon moment, sans avoir à galérer 10 minutes sous la pluie.

– Après la course, on reçoit par mail un récapitulatif et surtout une carte avec le trajet emprunté par le chauffeur, ce qui permet d’éviter les arnaques.

– La CB est enregistré dans l’appli et automatiquement débitée à la fin de la course, ce qui évite les problèmes du type « je prends pas la carte bancaire » quand vous n’avez pas pensé à retirer des espèces avant, ou bien « j’ai pas de monnaie ».

– A chaque fin de course, on vous demande de noter le chauffeur qui vient de vous déposer. Quand vous commandez le chauffeur, vous avez accès à la moyenne des notes laissées par les utilisateurs précédents. Du coup les chauffeurs sont généralement aux petits oignons!

Mais Uber ne plait pas à tous le monde, et en particulier aux taxis « normaux » qui font un peu la gueule de voir que le marché qui n’avait jamais bougé depuis, en gros, l’invention de la voiture, soit bouleversé comme ça. Et c’est surtout la version UberPop du service qui est sous le feu des critiques. Pour plus d’informations, je vous invite à lire cet article du Monde.

Le truc, c’est qu’il n’y a pas qu’en France qu’Uber a des problèmes. Voici donc une petite carte qui récapitule toutes les embrouilles qu’ils ont dans le monde :

La carte du monde des problèmes légaux d'Uber

La carte du monde des problèmes légaux d’Uber

En vert : Les endroits où Uber opère sans problèmes

En rose : Les endroits où Uber (généralement UberPop, la version la moins chère du service) a des problèmes légaux

En rouge : Les endroits où Uber est tout simplement interdit

On note une certaine réticence du côté de l’Asie, et aussi en Europe et USA même si c’est moins net ! Comme quoi le service est vraiment controversé un peu partout.

Et si vous vous sentez l’âme d’un rebelle, vous pouvez tester le service ici et avoir 10€ de réduction sur votre première course (oui, ça me fera des réducs à moi aussi). Ou sinon vous pouvez tester son concurrent Chauffeur-privé, tout aussi efficace.

3 Commentaires


Ecrire un commentaire



  1. C’est faut.
    1- Uber n’est pas moins cher que le taxi.
    2-Toutes les compagnies de taxi radio acceptent les cartes de credit
    3-Uber n’a rien inventé (ils n’ont fait que copier le service « club affaires » des taxis g7, mais avec des chauffeurs non profissionnels, mais la copie ne sera jamais l’original. La seulle chose q’uber a developé c’est le travail au noir et l’esclave moderne.
    Conclusion: soit vous etes un ignorant, soit vous etes de mauvaise fois.