La carte du monde des zones économiques exclusives

On connait tous nos frontières géographiques et politiques, mais nos frontières économiques sont bien différentes.

En étudiant cette carte, on se rend compte de l’importance de la politique coloniale des différentes puissances au cours des siècles.

En particulier, les zones de pêche pour le Royaume-Uni, la France, les États-Unis qui ont la 1e place du classement : 11 351 000 km2.

La ZEE de la France couvre approximativement 8 % de la surface de toutes les ZEE du monde et est à la 2e place avec 11 millions de km² (11 035 000 km2 pour être précise), tandis que la superficie terrestre de la République française ne représente que 0,45 % de la superficie des terres émergées.

Les ZEE sont prises en compte pour l’exploitation des ressources énergétiques. Des frontières qui créent donc des tensions dans l’exploitation pétrolière et gazière, en Antarctique notamment, où la Russie, les USA, le Danemark (grâce au Groenland qui lui appartient), le Canada et la Norvège se partagent un espace riche en ressources mais bien difficiles d’accès (la carte ne permet malheureusement pas de rendre compte de cet espace de tensions).

Via : Wikipedia & td-architects.eu

2 Commentaires


Ecrire un commentaire



  1. Les états tout en longueurs s’en sortent bien comme le Chili ou la Norvège. Assez surpris de voir la faible superficie allouée au Kiribati, un état qui s’étale sur des milliers de kilomètres.