La carte du monde de la liberté de la presse

Fin janvier,  Reporters Sans Frontière publiait son rapport 2013 sur la liberté de la presse. Un rapport détaillé sur tous les pays du monde et une carte très parlante. Plutôt que de reprendre leur carte, j’ai préféré refaire l’exercice avec ArcGis. Pourquoi ?

Pour pouvoir comparer les données 2013 avec celles de 2003. Et donc mettre en évidence l’évolution de chacun des pays.

2013  :

Les 3 pays les plus respectueux du travail des journalistes sont la Finlande, les Pays-Bas et la Norvège. Et en queue de classement 3 dictatures : le Turkménistan, la Corée du Nord et l’Érythrée.

«  Le Classement mondial publié par Reporters sans frontières ne tient pas compte directement de la nature des régimes politiques. Néanmoins, il apparaît clairement que les démocraties protègent mieux la liberté de la production et de la diffusion des informations factuelles que les pays dans lesquels les autres droits humains sont méprisés  », observe Christophe Deloire, Secrétaire général de Reporters sans frontières. «  Dans les dictatures, les acteurs de l’information s’exposent à des représailles impitoyables pour eux-mêmes et pour leurs proches. Dans nombre de démocraties, ils font face à la crise économique de la presse et aux conflits d’intérêts. Si leurs situations ne sont pas toujours comparables, il convient de rendre hommage à tous ceux qui résistent aux pressions, qu’elles soient martiales ou diffuses.  »

Globalement, l’Europe s’en sort bien. Alors que la Somalie, l’Iran, la Syrie, la Chine, le Vietnam et Cuba sont toujours à la traîne.
Mais pour ceux-là, finalement, pas trop de surprises.

A l’inverse, en un an, le Malawi (+71), la Côte d’Ivoire (+63), l’Afghanistan(+22) et la Birmanie (+18) on fait un bon en avant prodigieux suite à des changements politiques majeurs.

Les plus grosses chutes vont pour le Mali(-74), la Tanzanie (-36) et le Japon (-31). Ce dernier paye sa gestion calamiteuse de l’accès aux informations de la catastrophe de Fukushima.

2003 :

Les 4 pays en tête ex-æquo étaient la Finlande, l’Islande, la Norvège et les Pays-Bas. Et les derniers sont la Corée du Nord, Cuba, la Birmanie, le Laos,  l’Érythrée, la Chine, l’Iran et le Vietnam.

On reprend les mêmes et on recommence.

 

Evolution 2003/2013 :

J’ai longuement réfléchi avant de réaliser cette carte. Comment mettre en avant, les pays qui ont fait des efforts, et ceux qui ont perdu des places. Mais comment distinguer ceux qui sont toujours en premières et dernières places.

Je n’ai pas réussi. C’est pour cela que je vous ai également mis les 2 précédentes cartes.

En 10 ans, on voit que certains pays ont beaucoup évolué. En bien, comme en mal.

Le Mexique (79 places perdues) et globalement l’Amérique du Sud s’en sortent vraiment mal. Tout comme La Thaïlande  le Cambodge, et le reste des pays de l’Asie du Sud Est.

En Afrique, le constat est beaucoup plus mitigé. Certains pays comme le Bénin et l’Egypte font des chutes vertigineuses. Alors qu’en Afrique de l’Ouest, les progrès sont nombreux.

Notons les efforts de petits pays : Le Bhoutan (75 places gagnées) , Chypre (59), La Mauritanie (54) et Haiti (51) qui sont en tête de ce classement.

En Europe, c’est la situation dans les Balkans qui a beaucoup évolué. De nombreux pays ont perdu des places :  l’Albanie (68 places perdues), la Macédoine (65), la Grèce (53), la Bulgarie (53). Dans une moindre mesure, la Hongrie (35), la Bosnie-Herzégovine (31) et le Monténégro (28).

A l’inverse, la Serbie et la Roumanie ont gagné respectivement 22 et 17 places.

Evolution de la liberté de la presse 2003 - 2013

 

Source : Reporters Sans Frontière

 

Ecrire un commentaire